Frédéric
VINCENT

Créateur du Zéro Mental &
Spécialiste du Changement Rapide
Expert en Déshypnose


25 ans d'exploration du Point Zéro, une expertise poussée de l'hypnose thérapeutique et de la méditation, conférencier, auteur du livre Zéro Mental.

"Ma vision : une armée de thérapeutes eveillés au Point Zéro et maîtrisant les outils puissants de reprogrammation rapide de l'inconscient."

Parcours de Frédéric VINCENT

 

Après une dizaine d’années de pratique intense de méditation « point zéro », Frédéric décida de se former auprès de différentes écoles d’Hypnose Ericksonienne et de Programmation Neuro Linguistique, afin d’accompagner l’autre vers le changement grâce à la communication efficace et stratégique.

 

Pendant 7 ans, entre 2008 et 2015, il enseigna régulièrement l’auto-hypnose, l’hypnose et la PNL-H (dont il est co-créateur) au sein d’une grande académie d’hypnose française. PNL-H a permis d’aider plusieurs centaines de praticiens « certifiés en hypnose ericksonienne »  à « accélérer les processus de changement en hypno- thérapie ».


Au cours de ces 7 années, la pratique approfondie de Frédéric VINCENT autour de la notion du « Point Zéro de perception » , a progressivement teinté, élagué, et fait évoluer ces techniques enseignées. Les rendant à la fois plus simples, plus complètes, plus cohérentes et plus percutantes.


Il rassemble aujourd’hui pour la première fois les aspects les plus avancés de « l’hypnose thérapeutique – PNL » , de la « méditation profonde – pleine conscience », et du « Point Zéro » au sein d’une grille de lecture unique et d'un système pédagogique complet.


Les premières formations Zéro Mental débutées en 2006, s’enrichissent et évoluent en permanence. Toutes ces techniques ont déjà été expérimentées et approuvées par des milliers de personnes.


En plus de continuer de développer et de diffuser ses méthodes de travail, il porte dorénavant particulièrement son attention sur le « Point Zéro » de perception, permettant de s’établir en amont de nos croyances les plus inconscientes et de se libérer de l’illusion de « qui » nous  croyons être et de ce que nous croyons être être le « réel ».

 

Les formations dispensées à la fois sur un public débutant ou professionnel, sont également imprégnées de la pédagogie Zéro Mental.  Incluant aussi le maniement de la suggestion verbale et non verbale, les leviers et apprentissages inconscients des élèves. Frédéric Vincent est également l’auteur du livre « Zéro Mental – mental-off, centrage, présence »


MAIS CELA N’A PAS TOUJOURS ÉTÉ FACILE…

FRÉDÉRIC NOUS EXPLIQUE UNE PARTIE DE PARCOURS ET SA SORTIE DE L’ENFER MENTAL :


Tout jeune, j’étais dynamique et très bien dans ma peau. J’avais une communication facile avec le monde, très extraverti. Les choses se sont un peu compliquées à la fin du collège où j’ai progressivement ressenti des émotions, des blocages, des sensations d’oppression, des formes d’angoisse. Je ressentais un profond antagonisme entre la confiance que j’avais en moi et ces véritables murs qui se dressaient au coeur de mon univers. Une impression intense de vouloir avancer et d’être comme retenu, bridé, par un « quelque chose » qui n’était pas « moi » ni « à moi ».


J’ai utilisé différents moyens pour gérer ce paradoxe jusqu’au moment où cela devint insupportable :  l’impression de ne pas pouvoir être pleinement moi-même, de ne pas spontanément utiliser toutes mes ressources, et d’être à certains moments comme annihilé dans mon être.


À ce stade, et à cette époque où internet n’était pas développé comme aujourd’hui, c’est difficile quand vous ne connaissez rien au monde de la thérapie. 

Qu’est-ce qui est possible ?
Est-ce que cela se résout ?
Qu’est-ce que c’est ? 

Où aller ? 

Combien de temps faut-il ?
Les résultats sont-ils garantis au bout du compte ?


J’avais vu des médecins, des acupuncteurs, j’avais fait du yoga, j’avais déjà des astuces pour modifier mes états de conscience et me recentrer, je faisais beaucoup de sport,  j’ai pris quelques anxiolytiques, fait du rebirth, la marijuana, de la sophrologie, quelques séances de psy classique, et j’avais même testé l’hypnose avec un médecin ! Jusqu’au jour où l’on m’a sérieusement recommandé un thérapeute qui faisait de la... psychanalyse... MAIS RIEN NE DONNAIT DE RÉSULTATS, J'ÉTAIS PERDU.


La seule piste qui me semblait alors exploitable, c’est que je remarquais que moins j’avais de mental (pensée, dialogue intérieur) sur l’instant présent dans mes interactions et activités quotidiennes, plus ça s’allégeait, un peu comme des parasites de perceptions et de dysfonctionnements liés qui s'estompaient momentanément sur l’espace de l’instant. J’ai alors exploré intensément la voie d’un instant sans pensée… Jusqu'à la veille de mes 19 ans, un peu avant minuit,  où j'ai décidé de méditer avec une détermination maximale, une intensité de fou, dans le but d'annihiler complètement mon mental. 


Au bout de quelques dizaines de minutes... BIM ! J'ai  ressenti pour la première fois une hallucinante libération : j’entends par là l’impression d’être, sur l’instant, libre de tout conditionnement, même inconscient. Je me sentais en plein contact avec mon “Soi-Source” et je découvrais alors qu’il n’était identifié ni au corps, ni au mental. Probablement mon plus beau cadeau d’anniversaire, un immense recadrage de vie !


J’avais enfin trouvé ma porte de sortie, une nouvelle vision, un sens retrouvé, une bouffée d’oxygène, et surtout plein d’espoir pour la suite. À chaque fois que je me reconnectais à cet espace là, je me sentais VIVRE VRAIMENT sans aucune retenue inconsciente, aucune distorsion de perception, ultra fluide, ultra bien. 


Ce fut alors le début d’un long chemin de chercheur d’Absolu, un processus de déshypnose et de changements profonds qui m’a permis, au fur et à mesure, de me débarrasser des blocages qui obstruaient ma vie grâce également aux techniques de reprogrammation du mental inconscient que  j’ai appris à maîtriser en vertu de ma rencontre avec l’hypnose thérapeutique.


J'ai à coeur de vous partager tous ces éléments et de nombreux autres pour vous accompagner à vous libérer vous aussi de vos chaînes grâce au Centre d’Évolution Zéro Mental et de mon équipe de consultants spécialisés.



PROFESSIONNELLEMENT ÉGALEMENT, CELA N’A PAS TOUJOURS ÉTÉ FACILE…

FRÉDÉRIC NOUS EXPLIQUE UNE PARTIE DE SON PARCOURS DE PRATICIEN


En été 2005, au moment où j’ai fait le grand saut pour me former à l’hypnose ericksonienne dans une grande école française, j’ai découvert une pratique à la fois plus riche mais aussi beaucoup plus compliquée et dense que ce que je pensais. On était très loin du : “Dors maintenant + Tu es non fumeur maintenant + Réveille-toi !”.


Malgré l’enseignement de qualité reçu par un enseignant qui était également excellent, je suis sorti littéralement nul avec un gros challenge devant moi : celui de réussir coûte que coûte, car j’y avais placé mes économies, une démission, et je refusais tout "plan B".


Je ne vous raconte même pas la médiocrité de la première séance payante que j’ai fait 6 mois après mes efforts de remise en ordre de tous ces éléments reçusdu dieu Erickson.


J’étais tout d’abord confusionné par ce soi-disant état d’hypnose qu’il fallait induire pour changer l‘autre (l’autre d’ailleurs souvent sceptique à ce sujet, et à juste titre). Contusionné aussi par les effets hypnotiques obtenus en spectacle d’hypnose versus la thérapie ericksonienne mode câlinothérapie - quasi monacale. Puis, littéralement inondé d’un savoir “Ericksonnien” dense que j’avais pris dans la tête en 30 jours, et qu’il allait falloir maîtriser pour devenir “très bon” afin de m’assurer de vivre une vie indépendante, comme je la désirais.


Mais le plus gros du conflit qui s’est produit en moi n’était même pas là : c’était ce schisme immense entre les concepts d' “état d’hypnose” à induire,  et de l’état dit “d’éveil, non duel, ou de supraconscience”, que j’avais l’habitude de rencontrer et d’explorer les dix années précédentes : mon expertise de base.


Avant de faire ce choix de l’hypnothérapie, j’ai cru que l’hypnose et ses “etats modifiés de conscience” était ce qui pouvait se rapprocher le plus de cet univers du Point Zéro (pour en faire un métier répondant à une vraie demande). Mais j’y ai découvert tout l’inverse : de l’hyper mental, de l’hyper identification, de l’hyper imaginaire, et de l’hyper technique qu’il allait falloir maintenant correctement intégrer et savoir manier.


Inutile de vous dire qu’à cette époque j’aurais rêvé de pouvoir atterrir directement dans la formation “Praticien Zéro Mental, Changement Rapide” que je dispense depuis plusieurs années maintenant. Cependant, j’ai aussi conscience que ce sont ces profondes difficultés et leur résolution qui constituent une grande partie de mon expertise d’aujourd’hui.


Pendant les deux premières années de mon activité “d’hypnothérapeute”, et même si les résultats étaient tout de même encourageants, je n’étais jamais content de mon travail d’accompagnement en séance. J’étais très dur avec moi-même, cela me prenait beaucoup d'énergie, perturbait parfois mon moral, et je sentais surtout que ce n’était toujours pas “ça”.


Trop lent, trop compliqué, pas assez efficace, pas assez facile, pas assez d’effets, pas assez dynamique, pas assez naturel, pas assez hypnotique, pas assez… La mélodie ne sonnait toujours pas juste en moi !



Puis, j’ai transgressé les enseignements, petit à petit, avec toujours  la croyance que ce que je faisais n’était pas correct au regard des règles de l’art.


Mais un jour, en 2008, alors que je pratiquais du “street-hypnose-thérapeutique” avec l’un de mes anciens collaborateur et formateur, celui-ci me fit alors réaliser que ma pratique, plus directe et rapide, était au contraire très efficiente à plein d’égards. Nous décidâmes alors de co-créer la méthode PNL-H que j’ai eu le plaisir d’enseigner, pendant 7 ans, dans son académie, auprès de plusieurs centaines de praticiens et maîtres-praticiens en hypnose, afin de les aider à accélérer leurs processus de changement en hypnothérapie, et à se libérer d’un certain « carcan ».


Mais “l’ombre” du Point Zéro, mon expertise initiale, continuait de planer dans mon esprit, toujours dans les parages, comme un élément chimique qui avait besoin de trouver sa juste place à l'image d'une pièce de puzzle.


Alors que dans les premières années de PNL-H, j’accordais encore de la valeur, une croyance forte, à l’induction même rapide du soit disant “état d’hypnose”, cela continuait d’oeuvrer, de travailler en moi. Jusqu’au moment où mon esprit a fini par simplement lâcher, comme dans un deuil, certains concepts de l’hypnothérapie moderne et de tous les fantasmes, attentes, et prises de tête qui allaient avec. Un réajustement, un “déclic” !


Une véritable libération et un cadeau formidable : une vision alignée de A à Z, un champ d’intervention augmenté allant de l’hypnose profonde à la déshypnose profonde. J’y voyais enfin beaucoup plus clair. Je vous garantis qu’en suivant la formation de Praticien Zéro Mental, vous vous libérerez de tout un tas de choses et aurez des bases ultra solides vous permettant de vous révéler, vous réaliser, au grand plaisir de vos clients.

De nombreuses vidéos avec Frédéric VINCENT
Sur Youtube Zéro Mental

#AntiVirus
 Ma pratique du Zéro Mental

#PunchFromZéro :
Des recadrages à partir du Point Zéro

Extraits de séminaires

Démonstrations : accompagnements